L’ère du laisser-aller est révolue : Une stratégie commerciale canadienne pour le XXIe siècle

L’ère du laisser-aller est révolue : Une stratégie commerciale canadienne pour le XXIe siècle

Quels sont les principaux enjeux internationaux en matière de commerce auxquels fait face Canada et comment celui-ci devrait-il y répondre? Le CÉPI a a convoqué un groupe de travail d’experts spécialisés en politiques et leur a posé ces questions. Leur rapport, basé sur des mois de délibération et de consultations, énonce des recommandations politiques importantes

Quels sont les principaux enjeux internationaux en matière de commerce auxquels fait face Canada et comment celui-ci devrait-il y répondre? Le CÉPI a a convoqué un groupe de travail d’experts spécialisés en politiques et leur a posé ces questions. Leur rapport, basé sur des mois de délibération et de consultations, énonce des recommandations politiques importantes pour le nouveau gouvernement canadien en matière de commerce international.

Groupe de travail du CÉPI sur les politiques de commerce international:

Ailish Campbell (co-présidente)

Elaine Feldman (co-présidente)

John Gero

Brian Kingston

Marie-Lucie Morin

Debra Steger

Chuck Strahl

Suzanne Vinet

John Weekes

PDF_Logo-118x118.jpg

Lire le rapport complet ici

La publication de ce rapport a été soutenue par une subvention du Programme de coopération du Conseil canadien des chefs d’entreprises. Le contenu de ce document relève de la seule responsabilité des auteurs.

Sommaire

Le Canada est une nation commerçante. Nos petits marchés intérieurs exigent que nous cherchons constamment de nouvelles opportunités de croissance au-delà de nos frontières. Les accords commerciaux récemment négociés avec l’Europe et les pays membres du Partenariat Trans-Pacifique donneront aux entreprises canadiennes de toutes tailles un accès préférentiel à plus de 60 pour cent de l’économie mondiale. Il est crucial que les entreprises et le gouvernement adoptent une approche de partenariat. Des stratégies commerciales sont déjà en place pour acquérir de nouveaux clients, afin que le Canada profite pleinement de ce nouveau paradigme.

Résumé des recommandations

Plan d’action du Canada sur la scène mondiale :

1  Moderniser la plateforme de négociation nord-américaine.

2   Finaliser et ratifier l’entente commerciale entre le Canada et l’Union européenne et en planifier la suite.

3   Ratifier le partenariat transpacifique sans délai.

4   Donner le coup d’envoi aux pourparlers commerciaux bilatéraux avec la Chine.

5   Joindre les rangs de l’Alliance du Pacifique à la première occasion.

6   Conclure des ententes commerciales avec l’Inde et le Japon et négocier des liens plus serrés avec l’ANASE.

7   Renouveler les efforts en vue de la résolution de l’impasse actuelle de l’Organisation mondiale du commerce.

8   Plaider en faveur de règles d’origine plus libérales visant à refléter la réalité des chaînes mondiales d’approvisionnement du « fabriqué dans le monde entier ».

9   Remettre l’accent sur le commerce des services.

10 Collaborer avec nos partenaires commerciaux pour mettre en place des règlements visant à améliorer le flux de données transfrontalières et à mieux protéger les renseignements personnels.

11 Mieux intégrer le commerce à l’aide au développement.

12  Conserver les préférences tarifaires pour les pays les moins développés.

13  Assurer le succès de la nouvelle initiative de financement du développement d’Exportation et Développement Canada.

Réformes domestiques :

14   Moderniser l’Entente sur le commerce international de 1995 pour créer un marché commun canadien et offrir un processus de résolution de litiges plus efficace.

15   Revoir les barrières qui empêchent les fournisseurs canadiens d’être concurrentiels sur les marchés internationaux.

16   Clarifier le régime d’investissements étrangers du Canada.

17   Améliorer les statistiques et les publications sur le commerce et les investissements en y ajoutant des données sur les filiales étrangères et les services.

18  Mettre en place un système national de traçabilité des aliments.

19  Renforcer les consultations avec les parties prenantes lors de négociations commerciales.

20  Utiliser la diplomatie économique pour faire valoir les intérêts économiques du Canada.

21  Identifier les outils servant à promouvoir le commerce et les investissements, tout particulièrement dans des domaines comme le financement des exportations, l’expansion des infrastructures et la stratégie énergétique nationale en matière d’énergie.

22   Examiner les politiques canadiennes en matière d’immigration pour s’assurer que nous attirons et retenons les candidats les plus talentueux.

23   Créer une nouvelle catégorie de visas pour les immigrants qui établissent des entreprises internationales au Canada.

24   Fournir des ressources adéquates au système canadien de recours commerciaux.

PDF_Logo-118x118.jpg Lire le rapport complet ici


Les rapports sur la politique du Canada et le monde

Nouvelles orientations pour les politiques internationales canadiennes

En Janvier 2015, le CÉPI a convoqué quatre groupes de travail constitués d’experts universitaires et de praticiens en politiques pour préparer des recommandations dans quatre domaines d’action: la sécurité et la défense internationale, le développement international, le commerce et les échanges internationaux, et le droit international de la personne. Dans les mois qui ont suivi, les groupes de travail se sont réunis, ont eu de nombreuses consultations, ont délibéré et ont rédigé leurs rapports et leurs recommandations. Les rapports finaux seront publiés dans les semaines suivant immédiatement le Octobre 19, 2015, élection fédérale.

La politique de sécurité internationale et de défense du Canada
Co-présidents: Rob McRae et James R. Mitchell

Vers l’année 2030 : susciter l’engagement du Canada avec le développement durable global
Co-présidents: Margaret Biggs and John McArthur

L’ère du laisser-aller est révolue : Une stratégie commerciale canadienne pour le XXIe siècle
Co-présidents: Ailish Campbell et Elaine Feldman

Les droits de la personne dans la politique étrangère canadienne : nouvelles avancées
Co-présidents: John Packer et David Petrasek

Articles liés