par Roland Paris
Note du CÉPI No. 2, février 2009

  • Les détails de la politique américaine envers la région seront connus sous peu, mais des aperçus commencent déjà à voir le jour. L’administration Obama semble diminuer les objectifs et les attentes à l’égard de la mission internationale en Afghanistan.
  • La conjoncture favorable à l’augmentation des activités d’édification d’une nation en Afghanistan a pris fin. La détérioration des conditions en matière de sécurité et le déclin de l’appui du public à la mission internationale nécessitent un jeu plus ciblé et plus modeste d’objectifs.
  • Le Canada devrait attendre que les détails de la politique de la nouvelle administration soient connus avant de prendre une décision définitive sur la participation canadienne au-delà de 2011 en Afghanistan.

 Version intégrale (disponible en anglais seulement)

Roland Paris est directeur du CÉPI et titulaire de la Chaire de recherche en sécurité et gouvernance internationales à l’Université d’Ottawa.
Publié dans le cadre du projet Afghanistan: Peut-on atteindre un résultat durable?.