par M. Nazif Shahrani
Feuillet de travail du CÉPI, août 2009

  • Les politiques des États-Unis et de leur partenaires internationaux en Afghanistan au cours des huit dernières années se sont avérées entêtées et inefficaces à installer le climat de paix, de stabilité et de gouvernance démocratique promis.
  • Des hypothèses fautives de la part des principaux conseillers gouvernementaux américains, des stratèges et de bon nombre des clients afghans et pakistanais ont contribué à la résurgence des Talibans et à un ébranlement de confiance envers le gouvernement Karzaï et du processus d’édification d’un État appuyé par la communauté internationale.
  • L’administration Obama doit écarter les politiques malavisées du passé et adopter une stratégie inspirée de l’histoire et soucieuse de la culture visant à modifier fondamentalement l’appareil de gouvernance en Afghanistan, plutôt que de simplement renforcer le régime dysfonctionnel par une augmentation du niveau d’aide militaire et économique.

 Version intégrale (disponible en anglais seulement)

M. Nazif Shahrani est directeur du Département des langues et cultures du Proche-Orient et professeur d’anthropologie en études de l’Asie centrale et du Moyen-Orient à l’Université de l’Indiana, située à Bloomington.

Publié dans le cadre du projet Afghanistan: Peut-on atteindre un résultat durable?.