par Michael J. Williams
Feuillet de travail du CÉPI, novembre 2009

  • Depuis 1989 l’OTAN a travaillé ardemment à se tailler une place en tant qu’organisation de maintien et de consolidation de la paix.
  • Malgré ces efforts, l’OTAN est incapable d’assumer la panoplie de rôles militaires et non-militaires requis pour une consolidation de la paix efficace.
  • Des approches plus efficaces nécessiteront un renforcement des capacités civiles de consolidation de la paix pour les pays membres de l’OTAN.
  • Encore plus fondamentalement,  les membres de l’OTAN doivent arriver à une compréhension commune des priorités de sécurité de l’Alliance y compris du rôle des opérations hors zones.

 Version intégrale (disponible en anglais seulement)

Michael J. Williams enseigne les relations internationales à Royal Holloway, Université de Londres, et est affilié au Centre for European Policy Analysis à Washington, D.C.

Publié dans le cadre du projet L’OTAN et le défi de la construction de la paix durable.