Changement de l’ordre : façonner l’avenir et garantir les droits dans un monde en transformation

Rassemblant des centres et des instituts de recherche de premier plan à l’Université d’Ottawa, Changement de l’ordre cherche à révéler les dynamiques fondamentales qui sous-tendent la gouvernance et les défis des droits humains d’aujourd’hui – aux niveaux national et mondial – et à générer des idées et des réponses politiques nouvelles et innovantes. L’initiative mobilisera des recherches de pointe et des réseaux de décideurs de divers domaines pour analyser ces défis et coproduire des solutions efficaces pour les relever. Il s’appuiera également sur les interventions juridiques de pointe dans l’intérêt public menées par les partenaires du projet aux niveaux national et international et visant à garantir les droits dans un ordre changeant.
Le projet de recherche a reçu un financement du Forum pour le dialogue Alex-Trebek : «Innover pour un monde meilleur» programme de recherche sur les politiques publiques.
Le projet est mené conjointement par Le Centre d’études en politiques internationales (CÉPI), l’Institut de recherche sur la science, la société et la politique publique (ISSP), le Centre de recherche et d’enseignement sur les droits de la personne (CREDP) et le Carrefour des réfugiés de l’Université d’Ottawa.

L’évolution de la gouvernance de l’Arctique

La région arctique connaît des transformations fondamentales, causées par le changement climatique. Ces transformations ont le potentiel de modifier la nature centrale et la dynamique du Nord circumpolaire. La fonte des glaces signifiera un accès accru à cet espace, bien que la vitesse et l’étendue de cet accès soient encore en débat. Dans le même temps, la gouvernance régionale évolue. Depuis le début des années 2010, les États non arctiques (Chine, Corée du Sud, Grande-Bretagne, Allemagne) se sont imposés pour jouer un rôle dans une région jusque-là dominée par les États arctiques. D’autres types d’acteurs sont également devenus des parties prenantes actives: les gouvernements infranationaux, les entreprises, la société civile et les groupes autochtones.
Ce projet de recherche, une collaboration entre l’Observatoire sur la politique et la sécurité dans l’Arctique (OPSA) et le CÉPI, analyse l’évolution du paysage politique et géostratégique de l’Arctique. Le projet organise des événements (conférences, ateliers, tables rondes) afin de réunir des chercheurs et praticiens de l’Arctique et soutenir la recherche sur ces questions.
L’OPSA est financé par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF) du gouvernement du Québec.

Le programme de recherche sur l’ordre mondial

À un moment où l’ordre mondial libéral d’après-guerre est soumis à de fortes tensions et où les forces illibérales sont en augmentation à travers le monde, le « programme de recherche sur l’ordre mondial » rassemble des universitaires CÉPI de différentes disciplines et perspectives pour analyser les défis actuels et étudier les opportunités pour l’édification d’un ordre mondial plus démocratique, plus juste et plus inclusif. Allant de la montée du populisme et de l’extrême droite aux transformations économiques et aux réalignements géopolitiques, les projets distincts mais connectés du Programme fournissent une analyse complète de certains des problèmes les plus importants auxquels le Canada et le monde sont confrontés.

Politique de défense canadienne

Canadian Defence Policy in Theory and Practice est un livre récemment publié (2020), édité par Philippe Lagassé (Norman Patterson School of International Affairs, Carleton University), Srdjan Vucetic et Thomas Juneau (tous deux membres de l’École supérieure d’affaires publiques et internationales, Université d’Ottawa). Le contenu met l’accent sur le processus d’élaboration des politiques de défense plutôt que sur les résultats de ce processus, en particulier sur la façon dont les intérêts politiques et organisationnels influent sur la planification et les procédures opérationnelles normalisées qui façonnent la politique et les pratiques de défense du Canada. L’atelier des auteurs de ce volume, tenu en 2017, a été soutenu par le CÉPI et la subvention d’engagement du ministère de la Défense nationale.