À un moment où l’ordre mondial libéral d’après-guerre est soumis à de fortes tensions et où les forces illibérales sont en augmentation à travers le monde, le « programme de recherche sur l’ordre mondial » rassemble des universitaires CÉPI de différentes disciplines et perspectives pour analyser les défis actuels et étudier les opportunités pour l’édification d’un ordre mondial plus démocratique, plus juste et plus inclusif. Allant de la montée du populisme et de l’extrême droite aux transformations économiques et aux réalignements géopolitiques, les projets distincts mais connectés du Programme fournissent une analyse complète de certains des problèmes les plus importants auxquels le Canada et le monde sont confrontés.

Les projets comprennent:

Global Right
(Michael C. Williams, Rita Abrahamsen, Alexandra Gheciu & Srdjan Vucetic)  

La montée des mouvements politiques conservateurs radicaux est l’un des développements les plus frappants de la politique mondiale. Pourtant, malgré ses implications potentiellement radicales pour l’ordre international, l’ordre du jour international de l’extrême droite reste sous-examiné. Global Right (GR) est un projet de recherche complet visant à aborder la vision et l’approche de l’extrême droite de l’ordre international et de la politique étrangère. Reliant le développement théorique à la recherche empirique, le GR a le triple objectif de fournir une analyse intellectuelle et institutionnelle complète des dimensions internationales du conservatisme radical; des analyses ciblées de certains de ses mouvements politiques contemporains les plus importants; et des examens critiques de leurs trajectoires et implications politiques. En tant que tel, le GR contribue à générer des connaissances universitaires sur la dynamique et l’avenir de l’ordre international, et cherche à éclairer les débats politiques et le discours public sur ces questions de plus en plus pressantes dans la politique internationale.

Ce projet est financé par le Conseil de recherches en sciences sociales (CRSH).

En savoir plus sur le projet de recherche Global Right.

Populisme, inégalités et dangers du vœu pieux économique
(Jacqueline Best)

Quelques années après que la crise financière mondiale de 2008 a frappé, de nombreux commentateurs ont suggéré que nous avions collectivement esquivé une balle, évitant une autre grande dépression et démontrant la résilience de l’économie de marché et l’efficacité politique des démocraties libérales occidentales. Une décennie plus tard, les choses ne semblent pas aussi encourageantes: les salaires commencent à peine à se redresser, les inégalités atteignent le niveau des années 1920, et la démocratie libérale semble faire face à l’une de ses plus grandes menaces avec la montée du populisme de droite autour du monde. Quelle est donc la relation entre ces schémas économiques et politiques aujourd’hui, dix ans après la crise financière mondiale? Ce projet part du principe que bien qu’il y ait un lien – et un lien important – ce n’est pas un lien causal simple. Au lieu de cela, il est plus utile de voir la crise financière mondiale de 2008 et notre réponse collective à elle comme le symptôme d’un problème beaucoup plus ancien et plus omniprésent: la croyance erronée de nos dirigeants politiques qu’ils pourraient tracer une ligne dure et boucler l’obscurité et monde désordonné de la politique du domaine pur et brillant des règles économiques et de la rationalité, évitant les discussions politiques difficiles sur qui gagne et qui perd de diverses politiques économiques. Ce projet cherche à comprendre la source de ce genre de vœux pieux économique et à retracer ses effets au cours des dernières décennies. Avec l’aide d’une bourse Insight du CRSH, j’étudie actuellement les premières années de la politique économique néolibérale entre les mains des néoconservateurs aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Canada par le biais de recherches archivistiques sur les efforts visant à mettre en place le monétarisme et l’économie du côté de l’offre. Ma prochaine étape consistera à examiner la propagation et l’institutionnalisation ultérieures de bon nombre de ces mêmes idées économiques pieux sous les gouvernements de centre-gauche de ces trois pays.

Regardez une vidéo sur le projet de recherche (en anglais seulement).

La montée en puissance de la Chine et l’ouverture des marchés: le troisième pilier de l’ordre libéral mondial
(Pascale Massot)

L’ordre libéral mondial a été conceptualisé comme étant constitué de trois piliers: les institutions multilatérales, les valeurs libérales, y compris la souveraineté westphalienne, et les marchés ouverts, étayés par une architecture de pouvoir dominée par les États-Unis. Ikenberry fait valoir que les États-Unis, en tant que «centre de l’ordre international libéral… ont fourni des biens publics de protection de la sécurité, d’ouverture du marché et de parrainage des règles et réglementations (2009, p. 82). Les caractérisations de l’économie mondiale en tant qu’ouverture transcendent les penchants théoriques, car les universitaires libéraux et réalistes ont caractérisé l’économie mondiale comme ouverte. Ce projet de recherche est multiple.

Dans un premier temps, Julian Gruin (UAmsterdam) et moi-même travaillons sur un projet appelé « Conceptualising markets », qui cherche à problématiser davantage les marchés (les marchés, comme les autres sphères économiques politiques, sont hiérarchiques (Williamson, 1983), le lieu du pouvoir relations (Gilpin, 1987; Strange, 1988) et vulnérable à la dépendance au chemin).

Dans un second temps, ce projet examine l’impact de la Chine sur les marchés mondiaux. Notre levier analytique augmente lorsque nous désagrégons les marchés mondiaux en leurs différentes parties constitutives (les différents marchés mondiaux sont structurés différemment). Ce projet évalue ces questions et d’autres à la lumière de l’essor de la Chine et des changements de pouvoir en cours dans l’ordre mondial.

L’internationalisme libéral des puissances moyennes dans un monde illibéral
(CÉPI, Institut norvégien des affaires internationales et Insistut danois d’études internationales)

Ce projet de recherche revisite la notion de «libéralisme international de puissance moyenne», un terme principalement utilisé pour décrire les politiques étrangères d’États comme le Canada, le Danemark, la Norvège, les Pays-Bas et la Suède. L’internationalisme libéral de puissance moyenne peut être considéré à la fois comme une stratégie de politique étrangère intéressée et comme un engagement moral en faveur d’un monde meilleur. D’une part, les petites et moyennes puissances ont un intérêt dans un ordre mondial régi par des règles et le multilatéralisme, et l’internationalisme libéral peut potentiellement augmenter leur pouvoir et leur sécurité. D’un autre côté, ces États sont souvent définis par eux-mêmes et par d’autres comme de «bons citoyens internationaux», comme en témoigne leur soutien de longue date aux Nations Unies, aux droits de l’homme, au maintien de la paix et à l’aide étrangère. Reconnaissant les limites et les critiques de l’internationalisme libéral de puissance moyenne, ce projet rassemble des universitaires de trois pays traditionnellement considérés comme des représentants du libéralisme international de puissance moyenne. Il demande, premièrement, dans quelle mesure le «libéralisme international de puissance moyenne» décrit encore les politiques étrangères du Canada, du Danemark et de la Norvège? Deuxièmement, quels sont ou devraient être le contenu et les objectifs de ces stratégies de politique étrangère aujourd’hui? Et troisièmement, quel est l’impact potentiel de telles stratégies et politiques dans l’ordre mondial actuel. Combinant des enquêtes théoriques avec un examen minutieux des pratiques de politique étrangère, le projet contribue à la fois aux débats sur la nature du pouvoir et de l’autorité dans la gouvernance mondiale et aux débats politiques concernant les menaces contemporaines contre l’ordre mondial libéral et les réponses à celles-ci.

Le projet est financé par une subvention Connexion du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH).

Lisez le numéro spécial du Internatioanl Journal Volume 74, Numéro 1, mars 2019 Middle Power Liberal Internationalism in an Illiberal World

Regardez la table ronde publique ‘Making Liberal Internationalism Great Again?’:

Troubles, perturbations, orientations: le Canada dans le nouvel environnement de sécurité internationale

Le CÉPI a célébré son 10e anniversaire avec une conférence axée sur le nouveau désordre international et les défis qu’il pose pour le Canada. Réunissant des décideurs, des acteurs de la société civile et des universitaires du Canada et de l’étranger, la conférence a examiné les diverses menaces à la démocratie, à la coopération multilatérale et à la sécurité mondiale. Il a également discuté des réponses du Canada au nouvel environnement et de la manière dont le Canada peut intensifier ses efforts pour défendre les valeurs et les principes du libéralisme international. La conférence a été financée par une subvention du ministère de la Défense nationale.

Lisez le rapport complet de la conférence ici (en français et en anglais).

Publications

2020

Rita Abrahamsen, J.F. Drolet, Alexandra Gheciu, K. Narita, Srdjan Vucetic and Michael C. Williams, (2020), ‘Confronting the International Political Sociology of the New Right’, International Political Sociology 14:1, 94-107.

Rita Abrahamsen, (2020), ‘Internationalists, Sovereigntists, Nativists: Contending Visions of World Order in Pan-Africanism’ Review of International Studies 46:1, 56-74.

Jacqueline Best, (2020), ‘We are Entering Another State of Exception – But this time it is Economic too,‘ Sheffield Political Economy Research Institute.

Alexandra Gheciu, (2020), ‘Remembering France’s Glory, Securing Europe in the age of Trump,’ European Journal of International Security 5:1, 25-45.

Alexandra Gheciu, (2020) ‘Liberalism and Peaceful Change’, in the Oxford Handbook of Peaceful Change, edited by T.V. Paul et al (in press, Oxford University).

Pascale Massot, (2020), ‘Relations avec la Chine: le Monde se Transforme et le Canada doit s’adapter,’ Cahiers du CÉRIUM – Centre d’etudes et de recherches internationales/CERIUM Working Papers, Université de Montreal.

Roland Paris, (2020),’The Right to Dominate: How Old Ideas About Sovereignty Pose New Challenges for World Order,’ International Organization, 1-37.

Roland Paris, (2020), ‘Disunited Democracies Cannot Face the Challenge of China,’ Chatham House.

2019

Rita Abrahamsen, Louise Riis Andersen and Ole Jacob Sending (eds) (2019) ‘Middle Power Liberal Internationalism in an Illiberal World’, Special Issue of International Journal 74(1)

Jacqueline Best (2019), ‘Technocratic Exceptionalism: Monetary Policy and the Fear of Democracy’, International Political Sociology, Available for preview online.

Pascale Massot (2019) ‘Global order, US–China relations, and Chinese behaviour: The ground is shifting, Canada must adjust’, International Journal. December 19. https://doi.org/10.1177/0020702019894991

Pascale Massot (2019) ‘Conceptualising Markets’, Centre for International Policy Studies Blog. May 11. https://www.cips-cepi.ca/2019/05/11/conceptualising-markets/

Pascale Massot (2019) ‘Market Power and Marketisation: Japan and China’s impact on the iron ore market, 50 years apart’, New Political Economy. DOI: 10.1080/13563467.2019.1613350

Roland Paris (2019), ‘Can Middle Powers Save the Liberal World Order?’, Chatham House, June. https://www.chathamhouse.org/publication/can-middle-powers-save-liberal-world-order

Roland Paris (2019) ‘Alone in the world? Making sense of Canada’s disputes with Saudi Arabia and China,’ International Journal 74:1, 151-161. https://journals.sagepub.com/doi/abs/10.1177/0020702019834652

Duncan Bell, and Srdjan Vucetic (2019) ‘Brexit, CANZUK, and the Legacy of Empire’ The British Journal of Politics and International Relations.

2018

Jacqueline Best (2018) ‘Economic Illusions and Democracy’s Crisis’, Current History, November: 291-297.

Bentley B. Allan, Srdjan Vucetic and Ted Hopf (2018) ‘The Distribution of Identity and the Future of International Order: China’s Hegemonic Prospects’, International Organization 72 (4): 839-869

Jean-François Drolet & Michael C. Williams (2018) ‘Radical Conservatism and Global Order: International Theory and the New Right’, International Theory 10(3): 285-313

2017

Jacqueline Best (2017) ‘Security, Economy, Population: The Political Economic Logic of Liberal Exceptionalism’ Security Dialogue 48(5): 375-92.

Jacqueline Best (2017) ‘Bring Politics Back to Monetary Policy: How Technocratic Exceptionalism Fuels Populism’, Foreign Affairs. December,

Srdjan Vucetic (2017), ‘A Nation of Feminist Arms Dealers? Canada and Military Exports’ International Journal 72(4), 503-519

2015

Roland Paris and Taylor Owen (2015) ‘A Transforming World’, in Roland Paris and Taylor Owen, eds., The World Won’t Wait: Why Canada Needs to Rethink Its International Policies (Toronto: Univ. of Toronto Press, 2015), pp. 3-19.

Roland Paris (2015) ‘Global Governance and Power Politics: Back to Basics’, Ethics and International Affairs 29(4): 407-418.

World Order Commentary

Nationalist Internationalists? The Strange Paradoxes of the Global Right
Rita Abrahamsen

We Need to Talk about Africa and the UN Security Council 
Rita Abrahamsen

Constructing the Liberal Enemy: The International Political Sociology of the New Right
Rita Abrahamsen, Jean-François Drolet, Alexandra Gheciu, Karin Narita, Srdjan Vucetic, and Michael C. Williams

Liberal Internationalism: Save, Ditch or Reform?
Rita Abrahamsen

Making the United Nations Fit for Purpose in an Illiberal Era
Louise Riis Andersen

Why it’s Important to Acknowledge What We Don’t Know in a Crisis
Jacqueline Best

Can the Bank of Canada come to the Rescue Again?
Jacqueline Best

How History Helps Us Uncover the Real Successes of Middle Power Internationalism
Heidi Tworek

The View from MARS: American Populism and the Liberal World Order
Jean-François Drolet and Michael C. Williams

In Defence of Liberal Internationalism?
Alexandra Gheciu

Small States vs. Middle Powers — What’s the Difference?
Njord Wegge

How the 2008 financial crisis helped fuel today’s right-wing-populism
Jacqueline Best

How the West Can Weather the Loss of US Leadership
Roland Paris

Arms Exports and Feminist Foreign Policy
Srdjan Vucetic

A New Defence Policy for a New World Disorder?
Srdjan Vucetic

Why a Small Meeting of Far-Right Delegates in Europe Shouldn’t Go Unnoticed
Srdjan Vucetic